Comment choisir un canapé en cuir ?

Vous rêvez d’un canapé en cuir pour votre salon ? Toujours élégant, intemporel mais aussi d’un confort à toute épreuve, le canapé en cuir est une valeur sûre, que vous pourrez garder pendant de nombreuses années. Encore faut-il choisir un modèle approprié aussi bien à votre décor qu’à vos exigences pratiques. Notre guide de A à Z.

Droit, d’angle ou panoramique, pour quel canapé en cuir opter ?

Le choix du design et des dimensions d’un canapé dépend de plusieurs critères :

  • En premier lieu, de la place dont vous disposez. 
  • En second lieu, de vos envies déco.

Convivial et imposant, le canapé d’angle en cuir affiche une forme en L et trouve sa place aussi bien dans un coin du salon qu’en son centre. De par ses dimensions, il convient davantage à une grande pièce mais vous trouverez également des modèles petits formats dans le commerce, idéaux pour s’adapter aux petits espaces.

Le canapé d’angle en cuir peut être :

  • Standard
  • Modulable (auquel cas vous pouvez lui donner plusieurs conformations : couchette, fauteuil relax…)
  • Convertible (au besoin, il se transforme en lit)

Notre idée déco : si vous ne trouvez pas de canapé d’angle en cuir adapté aux dimensions de votre salon, vous pouvez en composer un vous-même à l’aide de deux canapés droits, à condition que ces derniers soient dépourvus d’accoudoirs.

En ce qui concerne le canapé panoramique en cuir, il s’agit d’un canapé à 2 angles, dont les méridiennes ne sont pas forcément de la même longueur.

Plus classique, le canapé droit en cuir se décline sous de nombreuses formes et des designs aussi bien contemporains que vintages.

Quel cuir choisir pour mon canapé ?

Non seulement l’aspect général de votre canapé en cuir, mais aussi sa tenue dans le temps, dépendent de la qualité du cuir que vous choisirez. Bien sûr, plus celle-ci est élevée, plus le prix monte. Néanmoins, un canapé en cuir est un investissement : plus vous viserez haut, plus votre décor gagnera en valeur, et plus vous profiterez longtemps du confort et de la beauté du cuir.

Bon à savoir : quelles que soient l’origine et la nature du cuir de votre canapé, celui-ci doit présenter une épaisseur d’au moins 1,5 mm pour garantir le confort du siège mais aussi la longévité du meuble.

La vachette

canapé droit en cuir de vachette gris
canapé droit en cuir de vachette gris

Très répandu, le cuir de vachette est peu coûteux, mais ses irrégularités originelles lui valent de subir différents traitements, qui lui donnent l’aspect lisse qu’on lui connaît. Grâce à sa souplesse, il est particulièrement adapté aux canapés de formes arrondies, sur lesquelles il se calque sans difficultés.

Bon à savoir :

Le temps œuvre en faveur du cuir de vachette. Plus il vieillit, plus il se patine ! A condition, bien sûr, que vous l’entreteniez correctement.

Le buffle

canapé droit en cuir de buffle blanc
canapé droit en cuir de buffle blanc

Très résistant en raison de son épaisseur, le cuir de buffle est pratiquement indestructible. Il est aussi d’une grande souplesse, ces deux qualités en faisant un cuir plus noble et plus onéreux que le cuir de vachette. 

Le mouton

canapé droit en cuir d'agneau marron
canapé droit en cuir d’agneau marron

Egalement appelé basane, le cuir de mouton (et agneau) est un cuir de qualité, qui a subi un tannage visant à le rendre encore plus souple et résistant.

Le veau

canapé d'angle en cuir de veau noir
canapé d’angle en cuir de veau noir

N’ayant pas eu le temps d’épaissir en profondeur, le cuir de veau se caractérise par son extrême finesse et pare les canapés les plus raffinés. De plus, naturellement lisse, il fait l’objet de traitements qui peuvent le rendre plus ou moins grainé, robuste ou velouté.

Le galuchat

cuir de galuchat
cuir de galuchat

Si vous cherchez un meuble rare, aussi exotique que précieux, et que vous êtes prêt à y mettre le prix, un canapé en galuchat semble répondre exactement à tous ces critères… Il s’agit en effet de peau de raie, dont le tannage est une opération complexe, et le résultat un cuir unique à l’aspect granuleux, moucheté de blanc. Caractéristique de la période Art Déco, le galuchat reste une option de luxe dans l’univers de la déco

Quel traitement pour le cuir de mon canapé ?

C’est un point fondamental pour le choix de votre canapé en cuir. En effet, ce n’est pas tant la provenance de ce dernier (selon l’animal auquel il appartient, comme décrit ci-dessus) qui décidera de sa qualité mais plutôt son traitement, c’est-à-dire, notamment, le type de coloration ou de pigmentation subi.

cuir pleine fleur dans différentes teintes

Le cuir pleine fleur aniline

On appelle fleur la surface naturelle du cuir. Souple et sans défauts, il est d’une qualité exceptionnelle, mais aussi le plus coûteux du marché. Le terme d’aniline désigne le colorant utilisé pour le teinter. Seul un léger vernis de fixation recouvre sa surface… qui n’est pas, par conséquent, à placer dans toutes les mains (celles des jeunes enfants et des animaux de compagnie, par exemple).

Le cuir pleine fleur pigmentée

Il s’agit d’un cuir pleine fleur comme décrit plus haut, mais dont les défauts sont dissimulés sous une couche de pigmentation. Ce traitement le rend non seulement facile à entretenir, mais aussi beaucoup plus résistant.

Le cuir fleur modifiée

Il s’agit de cuirs ayant subi un ponçage ou un grattage, ce qui modifie leur aspect et leur texture. Parmi eux, on trouve notamment :

  • Le nubuck, à la consistance duveteuse
  • Le daim, à la texture veloutée.

Rien de tel qu’un canapé en cuir en nubuck ou en daim pour un salon à la fois rustique et cosy, ou encore pour créer une ambiance vintage !

La croûte de cuir

Plus économique que le vrai cuir, mais aussi moins robuste, la croûte est la partie du cuir se trouvant sous le derme, c’est-à-dire la chair. La croûte de cuir imite l’aspect du vrai cuir, mais c’est en vertu d’une technique artificielle, l’empreinte à chaud. De plus, elle n’a pas l’appellation de cuir.

Le cuir synthétique

Constitué de fibres de polyamide enveloppées dans une résine de polyuréthane (c’est-à-dire de plastique), il n’a de cuir que le nom… et l’apparence ! Toutefois, son rendu est impeccable, sa texture est extrêmement robuste et, pour les défenseurs de la nature, est entièrement dépourvue de fibres d’origine animale. Bien meilleur marché que le vrai cuir, le simili pare les canapés avec autant de chic que son modèle, n’en déplaise aux connaisseurs ! Sans compter qu’il bénéficie d’une production sur mesure, adaptée à la structure du canapé qu’il doit revêtir. Aucun risque, donc, de faux plis ni de défauts esthétiques si vous optez pour un canapé en cuir synthétique !

A noter : même s’il ne mérite pas à proprement parler l’appellation de « vrai cuir », un canapé en croûte de cuir ou en cuir synthétique représente tout de même une option design pour votre salon, et ce, à un prix très abordable.

Quel tannage pour mon canapé en cuir ?

Le tannage est une étape fondamentale de la transformation de la peau de l’animal (vachette, veau, buffle…) en cuir. Grâce au tannage, le cuir est déshydraté et devient imputrescible. Il peut être de deux types : chimique ou végétal. Ces deux techniques sont aussi efficaces l’une que l’autre, mais leurs points forts ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi il est important de bien choisir entre un cuir tanné chimiquement ou naturellement lorsque vous achetez votre canapé en cuir.

Le tannage traditionnel chimique

Généralement réalisé à base de sulfates de chrome, plus rarement de sels d’aluminium ou de zirconium, le tannage consiste à plonger les peaux d’animaux dans des cuves appelées foulons. Là, grâce à l’action du minéral impliqué dans le tannage, elles gagnent peu à peu en étanchéité, souplesse et solidité. Surtout, d’un tissu organique putrescible, elles se transforment en cuir, un matériau résistant dans le temps.

Points forts du tannage minéral :

  • Il est rapide et économique
  • Il produit un cuir extrêmement souple
  • En Europe, il est encadré par des lois très strictes concernant la protection de l’environnement : son impact est donc très réduit et il ne comporte aucun risque pour la santé.

Points faibles du tannage minéral :

  • Hors Europe, en particulier dans certains pays d’Asie, l’exercice du tannage chimique n’est pas contrôlé. C’est ainsi que certaines peaux peuvent être traitées au mercure, efficace pour la fixation de la couleur mais pouvant avoir des conséquences désastreuses sur la santé – en premier lieu celle des ouvriers qui y sont exposés – ainsi que sur l’environnement. C’est pourquoi, lorsque vous achetez un canapé en cuir « classique », vous avez toujours intérêt à vous préoccuper de l’endroit où le cuir a été produit et surtout traité.

Le tannage végétal

De plus en plus en vogue, cette technique ancestrale est à l’origine de ce qu’on appelle « les cuirs végétaux ». Attention donc, contrairement à ce qu’on croit parfois, ces derniers restent d’origine animale : c’est uniquement leur tannage qui est végétal, c’est-à-dire réalisé à l’aide de tanins végétaux qui les rend plus souples, plus élastiques mais aussi plus imperméables. Ces tanins sont généralement des écorces, des feuilles ou des racines d’arbres.

Points forts du tannage végétal :

  • Il est plus écologique
  • Il confère au cuir une couleur naturelle : un canapé en cuir végétal est donc un gage d’authenticité pour votre décor bohème ou champêtre.

Points faibles du tannage végétal :

  • Il produit un cuir moins souple
  • Son procédé est plus long qu’un tannage classique (de 8 à 10 jours).

Une tannerie d’exception en France

Le choix entre un canapé en cuir végétal et un canapé en cuir classique dépend donc à la fois de vos convictions écologiques et de vos aspirations esthétiques !

Quelle teinture pour mon canapé en cuir ?

L’opération de la teinture du cuir est consécutive à celle du tannage. Selon sa technique, la couleur obtenue sera plus ou moins durable, c’est pourquoi vous devez en tenir compte lors de l’achat d’un canapé en cuir. La teinture peut être réalisée :

  • Dans la masse (c’est-à-dire que les couleurs de l’endroit et de l’envers sont les mêmes). Cette technique est généralement utilisée pour les cuirs pleine fleur, pigmentés ou non. Elle consiste à immerger les peaux dans des bains de colorant pour bien en imprégner toutes les fibres et obtenir un résultat recto-verso impeccable.
  • Superficielle (c’est-à-dire que seule la surface du cuir est teintée). Bien que plus répandue et moins coûteuse, cette technique de teinture est aussi moins résistante à long terme.

Quelle que soit la façon dont le cuir de votre canapé a été teint, sachez, toutefois, que vous pourrez très bien le teindre à nouveau vous-même au bout de quelques années d’utilisation : pour raviver sa couleur d’origine ou même pour lui offrir une nuance différente. Le marché offre plusieurs types de colorants efficaces dont vous pourrez vous servir sans difficultés.

Des explications claires pour teinter vous-même votre canapé

Quelle couleur pour mon canapé en cuir ?

Choisissez la couleur de votre canapé en cuir selon l’ambiance que vous souhaitez donner au décor, mais aussi, bien sûr, en fonction de vos exigences d’entretien. 

Le cuir noir

canapé en cuir noir

Chic et élégant, le noir n’a pas sa pareille pour mettre le cuir en valeur. Moins salissant qu’un coloris plus clair, il se marie particulièrement avec les atmosphères contemporaines, les tables basses en verre et les meubles en bois foncé. 

Le cuir blanc

canapé en cuir blanc

Si vous rêvez d’une décoration scandinave dans votre salon, un canapé en cuir blanc est ce qu’il vous faut. Attention, toutefois, à en corriger la froideur avec des coussins de couleur, un tapis en laine ou un plaid pelucheux. Gare également aux taches

Le cuir beige

canapé en cuir beige

Clé d’une ambiance vintage, évoquant les intérieurs de certaines berlines de luxe, le canapé en cuir beige convient aussi aux salons bohèmes, associé à des bouquets de fleurs séchées, des tableaux représentant des scènes bucoliques, une vieille malle cloutée évocatrice de voyages…

Le cuir gris

canapé en cuir gris

C’est la couleur tendance par excellence ! Avec un canapé en cuir gris, vous obtiendrez un décor à la fois raffiné et lumineux, accueillant et sophistiqué. Vous gagnez sur tous les tableaux et en plus, vous êtes à la mode !

Le cuir marron

canapé en cuir marron

Chocolat, il est chaleureux. Vieilli, il donne de la valeur au décor. Associé à des murs, un tapis ou des coussins bleu turquoise ou vert sapin, il donnera toute sa mesure.

Quelles finitions pour mon canapé en cuir ?

Les finitions d’un canapé en cuir n’ont pas seulement une importance esthétique : vous devez également les prendre en considération en vue des facilités d’entretien du canapé.

canapé d'angle en cuir aux belles finitions
belles finitions d’un canapé en cuir haut de gamme

Quel montage ?

Observez la façon dont les différentes parties du canapé en cuir sont assemblées : pouvez-vous les démonter facilement ou sont-elles inamovibles ? Dans ce dernier cas, leur nettoyage risque de vous poser problème. Examinez notamment :

  • Les accoudoirs : sont-ils intégrés dans la structure du canapé ou se présentent-ils sous la forme de coussins en cuir fixés par des bandes scratch, des boutons ou des zips ?
  • Le revêtement : le canapé est-il déhoussable ? Certes, des housses en cuir ne pourront pas être lavées en machine, mais vous les nettoierez tout de même plus facilement et sans risque d’abîmer le canapé si vous pouvez les ôter.

Tenez compte du fait qu’un canapé en cuir pouvant être facilement démonté sera non seulement plus facile à entretenir mais aussi, le cas échéant :

  • à réparer (remplacement des sangles, rembourrage supplémentaire de l’assise, ajustement d’une déchirure…)
  • à colorer (rafraîchissement de sa coloration d’origine ou nouvelle teinte).

Quelles coutures ?

Exactement comme dans un vêtement, les coutures d’un canapé en cuir ont leur importance… là encore, aussi bien du point de vue décoratif que dans l’optique de choisir un meuble solide et durable.

Les coutures d’un canapé en cuir peuvent être de deux sortes :

  • ouvertes : les deux pans de cuir sont assemblés à l’aide d’une lanière glissée sous la doublure et chacun d’eux est fixé à l’aide d’une couture le long de cette lanière. Les deux coutures, parallèles, sont donc apparentes. Même si le résultat est impeccable visuellement, il peut manquer de solidité à long terme, surtout si les coutures ouvertes se trouvent sur une zone très sollicitée du canapé. En effet, l’espacement entre les deux pans de cuir peut glisser légèrement au fil du temps et distendre les coutures. Il est donc préférable d’éviter ce genre de coutures sur l’assise.
  • Couchées : les deux pans de cuir sont superposés l’un à l’autre et assemblés à l’aide d’une seule couture, dont la résistance s’avère généralement à l’épreuve du temps.

Quels ornements ?

S’ils ont le chic pour donner du style et de la personnalité à un canapé en cuir, les ornements doivent toutefois faire l’objet d’un examen attentif :

  • Les passepoils : cette lanière de cuir enroulée sur elle-même ou repliée sert à former la liaison entre deux pans de cuir et éventuellement à dissimuler une couture. Cependant, ouvrez l’œil : même si le canapé est en vrai cuir, ses passepoils, eux, pourraient bien être en simili… et si c’est le cas, ils seront moins solides, car moins résistants aux frottements.
  • Les capitons : fixés sur le dossier et/ou les accoudoirs, ces petits boutons créent une impression de reliefs et des motifs graphiques, pour un salon de style anglais ou vintage. Si vous avez déniché votre canapé en cuir dans une brocante, assurez-vous de la solidité de son capitonnage !

Quelles sont les autres caractéristiques d’un canapé en cuir ?

Même s’il est fondamental de bien choisir le type de cuir et ses finitions pour votre canapé, pour être certain de faire le bon choix, vous devez également prêter attention à d’autres caractéristiques essentielles : la structure du canapé, mais aussi des suspensions et son rembourrage.

Quelle structure ?

Même si elle n’est pas visible, la structure intérieure d’un canapé en cuir se doit d’être résistante et durable ! Elle peut être :

  • En bois massif associé à du contreplaqué (c’est le cas des canapés de cuir haut de gamme), des matériaux qui offrent les meilleures garanties de solidité au fil du temps
  • En panneaux de particules (moins résistants à l’usure, surtout s’ils sont composés de résineux. Préférez des particules de hêtre à celles de pin).

Quelles suspensions ?

L’achat d’un canapé en cuir est un investissement pour le futur. Mais pour être certain que votre canapé vous restera fidèle toute votre vie, avant de vous décider pour tel ou tel modèle, examinez ses suspensions. En effet, c’est grâce à elles que l’assise restera souple et confortable aussi longtemps que vous aurez envie de vous y réfugier pour lire, papoter ou regarder un film !

Les suspensions peuvent se présenter sous forme de :

  • Ressorts : plus résistants à long terme, ils assurent un maintien plutôt ferme.
  • Sangles entrecroisées élastiques : moins robustes mais plus souples, elles présentent tout de même de bonnes garanties de durabilité.
  • Sangles non entrecroisées : elles risquent de ne pas jouer leur rôle sur une longue durée : à éviter donc.

Quel rembourrage ?

exemple de rembourrage d’un canapé

Comme le cuir et la structure du canapé, son rembourrage doit être de suffisamment bonne qualité pour ne pas être amené à s’affaisser au fil du temps. C’est bien simple : plus la densité est élevée, plus la qualité l’est aussi.

  • Avec sa densité de 35 kg/m, la mousse en polyuréthane à haute résilience présente les meilleures garanties. Privée de sa qualification de « haute résistance », elle offre une densité de 26 kg/m, qui reste très convenable pour un canapé en cuir. 
  • D’une densité inférieure à 25 kg/m, le polyester assure une tenue médiocre qui risque, peu à peu, de valoir des plis disgracieux à votre canapé en cuir.

Bon à savoir : un même canapé en cuir peut contenir des rembourrages différents selon les parties (par exemple, de la mousse en polyuréthane dans le dossier et l’assise et du polyester dans les accoudoirs, suffisant à assurer le maintien de ces derniers).

On préconise généralement :

  • Une densité de 30 à 35 kg/m pour l’assise
  • Une densité de 20 à 25 kg/m pour le dossier et les accoudoirs.

Un rembourrage mixte pour votre canapé en cuir est donc tout à fait envisageable, pourvu qu’il présente une densité suffisante aux bons endroits !

Quel enrobage ?

enrobage mousse canapé

Option réservée le plus souvent aux canapés en cuir haut de gamme, l’enrobage consiste à garnir la mousse de l’assise d’une couche supplémentaire visant à apporter plus de confort. Il peut s’agir :

  • de duvet (naturel ou synthétique) : à privilégier si vous rêvez d’un canapé douillet, dans lequel vous enfoncer confortablement.
  • de la ouate : plus ferme et dotée de bonnes capacités d’isolation 
  • de la mousse à mémoire de forme : l’idéal si vous souffrez de maux de dos ou si vous souhaitez un canapé en cuir à la mesure de votre morphologie !

En dehors de l’enrobage, bien sûr, de simples coussins judicieusement choisis et disposés peuvent suffire à faire de votre canapé en cuir le meilleur compagnon de vos moments de relax… L’avantage des coussins étant que vous pouvez les changer au rythme de vos envies et de vos besoins !

Quelles garanties pour mon canapé en cuir ?

Que vous l’achetiez neuf ou d’occasion, dans une grande enseigne commerciale ou dans une brocante, votre canapé en cuir doit vous présenter de bonnes garanties pour le futur. Ces recommandations vous aideront à y voir plus clair :

  • la catégorie des canapés en cuir d’occasion offre souvent de bonnes affaires. Cependant, si vous acquérez le vôtre auprès d’un particulier, vous avez tout intérêt à prendre connaissance de la facture d’achat. Il vous sera ainsi plus facile de remonter à la source du canapé et de vous informer attentivement sur toutes les caractéristiques que nous avons répertoriées ci-dessus ! Connaissant la date exacte d’achat du meuble, vous pourrez également vous faire une idée nette de sa tenue dans le temps.
  • Si vous optez pour un canapé en cuir neuf, assurez-vous que son étiquette comporte la marque NF, qui garantit non seulement que le meuble a été produit conformément aux règles de protection de l’environnement, mais aussi que la durabilité de ses matériaux a été soumise à des tests précis.

Bon à savoir :

Pour les canapés neufs, les fabricants assurent généralement une garantie de 2 ans, laquelle n’est toutefois pas valable pour le revêtement en cuir (sauf défaut de fabrication de ce dernier). Par exemple, si vous tachez votre canapé en cuir blanc, les frais de recoloration ne vous seront pas remboursés. 

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de trouver le modèle de canapé en cuir de vos rêves !